Publié parreflet

Interview avec CHOQ-FM

Publié par le août 9, 2019 dans Actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

Interview avec CHOQ-FM

Le directeur général de Reflet Salvéo Mr. Gilles Marchildon Notre directeur général, Gilles Marchildon, a récemment partagé nos défis et nos succès au cours de la dernière année lors d’un entretien diffusé sur les ondes de CHOQ-FM, la radio communautaire francophone du Grand Toronto. Cliquer ici pour...

Lire l'article

L’impact des réseaux sociaux sur la santé mentale : Que du mauvais ?

Publié par le juillet 31, 2019 dans blogue de Gilles | 1 commentaire

L’impact des réseaux sociaux sur la santé mentale : Que du mauvais ? Alexa Klein, étudiante travaillant à Reflet Salvéo cet été, nous partage les résultats de sa recherche. Compte tenu de la popularité des médias sociaux et de l’importance de la santé mentale, cet article tombe à point! Selon une étude britannique menée en 2017 par la Royal Society for Public Health (RSPH), plus de 90% des jeunes âgés entre 14 et 24 ans ont un compte sur au moins un des réseaux sociaux suivant : Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat ou YouTube. Selon la même étude, les taux d’insomnie et de troubles de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété pour le même groupe d’âge ont augmentés d’environ 70% dans les 25 dernières années. Les médias sociaux semblent donc avoir un effet très néfaste sur la santé mentale de la nouvelle génération hyper-connectée, mais pourquoi ? Et est-ce qu’utiliser les médias sociaux peut avoir des effets positifs où que des effets négatifs ? Le caractère addictif des médias sociaux Les dirigeants des réseaux sont en partie à blâmer pour la dégradation de la santé mentale de leurs utilisateurs. Les plateformes telles que Facebook, Instagram, YouTube, Snapchat et Twitter sont conçues pour créer une expérience de consommation extrêmement addictive. Cette addiction est telle que dans une étude américaine effectuée par le psychologue Dr. Adam Alter en 2017, où il demandait à des jeunes du secondaire de faire un choix théorique entre voir leur téléphone intelligent se faire briser en morceaux ou se faire briser un os de la main, 46% ont répondus qu’ils préfèreraient se faire briser un os de la main plutôt que de voir leur téléphone se faire briser. Presque la moitié de ces jeunes étaient prêt à endurer de la souffrance physique pour rester connecter! Pourquoi ? Les médias sociaux éliminent les pauses naturelles dans notre consommation et ils créent de l’incertitude lié à l’approbation. Les pauses naturelles. Notre expérience des médias avant l’ère de médias sociaux était limitée. Notre expérience des médias est maintenant illimitée. Avant, quand il s’agissait de lire les nouvelles ou d’écouter une émission par exemple, notre expérience des médias avait une fin. Pour lire les nouvelles, on ouvrait le journal papier et on terminait la lecture à la dernière page. Pour écouter une émission, on ouvrait la télévision et on arrêtait d’écouter une fois l’émission terminée. Maintenant, ces pauses naturelles dans notre consommation médiatique qui agissaient comme signaux d’arrêts pour notre cerveau ont disparus. Lire les nouvelles sur Facebook ou Snapchat est une expérience sans limites grâce au défilement infini (« infinite scroll » en anglais) qui permet littéralement de lire sans fin. N’écouter qu’une seule émission ou vidéo sur YouTube ou Facebook, ou ne regarder qu’une seule « story » sur Instagram ou sur Snapchat est devenu presqu’impossible grâce à la lecture automatique. Dès qu’une vidéo ou une « story » se termine, une autre commence automatiquement. Il est donc peu surprenant que ces plateformes qui ont été créés pour nous garder river à nos écrans nous causent de graves troubles de sommeil qui eux, peuvent mener à toutes sortes d’autres problèmes liés à la santé mentale et physique. Les utilisateurs des réseaux sociaux devraient être informés de leur surconsommation. Les réseaux sociaux devraient être responsabilisés et aviser leurs utilisateurs des dangers résultant de passer autant d’heures sur leurs plateformes. C’est pourquoi les chercheurs qui ont effectué l’étude de la RSHP demandent au gouvernement britannique de forcer les réseaux sociaux à intégrer des « pop-ups » à leur plateformes pour notifier leurs utilisateurs de leur temps de consommation. D’autres,...

Lire l'article

Revue de presse du mois de juillet 2019

Publié par le dans À la une, Actualités, Reflet Salvéo dans les médias, Uncategorized | Aucun commentaire

Revue de presse du mois de juillet 2019

Dans les médias : juillet 2019 Reflet Salvéo réalise une veille médiatique auprès des journaux de la province pour y dénicher des informations relatives aux services de santé en français, à la communauté francophone, au système de santé, à l’immigration francophone ainsi qu’aux affaires gouvernementales. Nous vous proposons chaque mois une panoplie d’articles pour vous tenir informés des réussites et des avancées au sein de la francophonie ontarienne mais également des défis auxquels font face les Franco-ontariennes et les Franco-ontariens lorsqu’ils choisissent de se faire servir en français. Services de santé en français L’hôpital Montfort en bonne voie pour devenir une équipe Santé OntarioLes francophones plus durement touchés par le manque de médecins25e anniversaire du Pavillon Omer-Deslauriers en septembreLes étudiants franco-ontariens en science infirmière délaissent le françaisExamen des infirmières : les francophones toujours loin derrière Communauté francophone La recherche en santé en français toujours sous financéeLa religion catholique en plein essor en banlieue de TorontoComité francophone de Toronto : la mission impossible de Jennifer McKelviePas de Comité des Affaires francophones de la Ville de Toronto avant octobreLe Collège Boréal nomme un directeur à son campus de Toronto« J’ai besoin de contribuer à faire évoluer positivement la société » — Gilles MarchildonUn premier directeur pour le campus de Boréal à TorontoGilles Marchildon nommé directeur du campus du Collège Boréal à TorontoL’Université de l’Ontario français : pourquoi Mulroney a fait un pasQuarante ans au service des aînés francophones d’iciUne victoire conservatrice aiderait-elle l’Université de l’Ontario français?Division et confusion dans la francophonie canadienneFrancophones hors Québec: absurde front commun Système de santé Ottawa finally challenging Ford government’s plan to cancel out-of-country medical coverageCanada shouldn’t be smug about insulinLe gouvernement Ford s’excuse des ratés de sa réforme des services pour autistesOntario changes course on unpopular autism funding model, minister announcesOntarians pay their doctors $12 billion a year. So why can’t they know where their taxpayer money is going?Aide à mourir: seul le patient est juge de sa tolérance à la douleur, rappelle le Collège des médecinsLe plan de l’Ontario sur l’assurance maladie d’urgence à l’étranger fait réagir OttawaMental health reform in Ontario is no easy matterDoug Ford failing to keep his health care promisesFocus of Ontario health care restructuring shifts to the communityAre doctors billing too often for ‘low value’ procedures? Some experts think soOversight system for doctors’ OHIP billings slammed as ‘ineffective’Ontario Premier’s Council is getting it right on health careDes Américains font un millier de kilomètres pour acheter de l’insuline au CanadaThis App Listens In And Fills Out Paperwork So Doctors Can Focus On PatientsLa saison de la grippe s’annonce difficile Mettre fin à la « médecine de couloir » demandera plus de temps que prévu Ontario health minister says ending ‘hallway health care’ will take longer than Ford promised last weekIn B.C., doctors’ billings have been public for decades. Transparency simply ‘part of our culture here,’ physician saysFrom coast to coast: How other provinces handle doctors’ billings28 M$ pour étendre les services de sages-femmes en OntarioFamily doctors want term ‘family medicine’ protected legallyToronto doctor surrenders licence amid investigation into improper billing, ending his 30-year medical career in CanadaUne ville ontarienne pourrait avoir trouvé la solution au désengorgement des urgencesOf the 194 highest-billing doctors in Ontario, 54 are ophthalmologists. Why? Affaires gouvernementales Minorités ethnoculturelles : un rapport aux oubliettesOntario preparing for a ‘very difficult’ flu season, health minister saysMake pharmacare a priority in the federal electionAlliance avec les anglophones du Québec : l’AFO a raté le cocheIndigenous health care needs won’t be served by Ford government’s planUn syndicat demande au gouvernement ontarien de reconsidérer ses compressions en santé Démographie (immigration, jeunes et aînés) et...

Lire l'article

Des aînés en santé et engagés

Publié par le juillet 4, 2019 dans Actualités | Aucun commentaire

Des aînés en santé et engagés

Des aînés en santé et engagés     Des personnes aînées en santé, autonomes, actives et engagées : c’est souhaitable et c’est possible! Saisissez l’occasion, d’ici le 19 juillet, de donner votre avis au gouvernement ontarien qui travaille sur une nouvelle stratégie pour le bien-être des aînés. Ces derniers représentent le groupe démographique caractérisé par la plus forte croissance dans la province. Au rythme actuel, la population aînée atteindra plus de 3 millions d’ici à 2023 (environ 400 000 personnes de plus qu’aujourd’hui). La plupart des personnes aînées souhaitent vivre de façon autonome, chez elles, aussi longtemps que possible, travailler, faire du bénévolat, apprendre, magasiner ou voyager. Comment pouvons-nous réduire les barrières? Donnez votre avis là-dessus. Vous pouvez compléter le questionnaire en ligne, en français :...

Lire l'article

Une période merveilleuse

Publié par le juin 28, 2019 dans blogue de Gilles | Aucun commentaire

Une période merveilleuse

Entre avril et juin 2019, Jean-Marie Kafuka Badiunda a complété un stage à Reflet Salvéo. Étudiant au Collège Boréal, Jean-Marie est inscrit au programme Relais – Navigateurs en santé pour faciliter l’intégration au marché du travail par des professionnels formés en santé à l’étranger. Nous lui avons demandé de livrer ses impressions de son stage. « Quand j’ai été accepté à Reflet Salvéo pour y passer mon stage, je débordais de joie tellement les enseignants et certains invités du Collège parlaient de cette entité. Au premier contact, j’ai tout de suite compris que j’y passerais une période merveilleuse. Il existait une ambiance quasi familiale entre les employés et ils faisaient montre d’un grand professionnalisme tant dans leur approche que dans leur prises de décision. J’ai alors découvert le vrai Reflet Salvéo et tout le grand travail qui se cache d’habitude derrière chaque production, chaque publication, chaque présence à un évènement. Mon passage à Reflet Salvéo m’a permis de participer aux rencontres et aux évènements organisés par les organismes partenaires dès ma seconde journée. Cette expérience m’a donné une première occasion de me mettre en condition et de rencontrer des personnes absolument formidables œuvrant pour  la promotion des soins en français. Par après, j’ai eu plusieurs occasions de rencontrer d’autres  hommes et femmes engagées dans la cause des francophones de l’Ontario. Le volume et la pertinence de l’information accumulée tout au long de mon stage constituent un outil indispensable pour la navigation dans le système de santé en Ontario et pour ceux et celles qui veulent se consacrer à la cause francophone. Je n’ai vraiment pas vu le temps passer. L’interaction avec ces personnes m’a été d’une grande utilité. J’ai pu rencontrer au cours des sorties et des activités des autres associations partenaires et approfondir ainsi mes connaissances sur leurs activités. En visitant  le site de Reflet Salvéo pour la première fois, j’étais agréablement surpris par la quantité d’information que j’y ai trouvée. Heureusement que j’emporte avec moi le www.refletsalveo.ca au bout des doigts, c’est une mine d’or. Je voudrais ici remercier tous les membres de l’équipe pour leur disponibilité, l’abnégation et tout ce que vous avez fait pour rendre mon passage chez vous bénéfique et très instructif pour moi.  Je vous remercie pour les conditions de travail et le climat dans lequel vous m’aviez placé pour ce faire. Au point où cette phase de l’installation et de la promotion de l’offre des services en français est rendue, tant que l’idéal ne sera pas atteint, il n’y aura pas de répit pour les hommes et les femmes de bonne volonté. Et vous, l’équipe de Reflet Salvéo, vous êtes ces hommes et ces femmes de bonne volonté. »   Jean-Marie...

Lire l'article