Publié parreflet

Revue de presse du mois de novembre 2018

Publié par le décembre 3, 2018 dans Uncategorized | Aucun commentaire

Reflet Salvéo réalise une veille médiatique auprès des journaux de la province pour y dénicher des informations relatives aux services de santé en français, à la communauté francophone, au système de santé, à l’immigration francophone ainsi qu’aux affaires gouvernementales. Nous vous proposons chaque mois une panoplie d’articles pour vous tenir informés des réussites et des avancées au sein de la francophonie ontarienne mais également des défis auxquels font face les franco-ontariennes et les franco-ontariens lorsqu’ils choisissent de se faire servir en français. Crise linguistique en Ontario Simard grandement louangée pour sa décision «difficile» Crise linguistique en Ontario: Amanda Simard quitte le caucus progressiste-conservateur Départ de Simard du caucus progressiste-conservateur: les réactions fusent Motion to reinstate French language commissioner and French university voted down La résistance francophone : « une image forte et un message clair » Des fonds fédéraux pour un recours judiciaire franco-ontarien? Le fédéral pourrait financer l’Université de l’Ontario français Le bilinguisme, ça rapporte aux employés et aux provinces Compressions en Ontario français : un documentaire de Radio-Canada fait réagir Coupes de Doug Ford en francophonie : Justin Trudeau rencontre les autres chefs de partis Manifestations d’élèves contre l’annulation du projet d’Université de l’Ontario français Les bilingues s’en sortent mieux que les unilingues, selon le Conference Board du Canada Caroline Mulroney says Tories want to improve access to justice for francophones Amanda Simard won’t say if she’ll leave PC party over French cuts Amanda Simard toujours membre du caucus conservateur « pour l’instant » «J’appuie ce qu’on est en train de faire», dit Mulroney qui attaque Ottawa Les mesures additionnelles en francophonie ont un impact, selon Caroline Mulroney L’AFO craint que l’ombudsman ne puisse pas défendre les intérêts des francophones Le torchon brûle entre l’AFO et l’ombudsman de l’Ontario Amanda Simard toujours membre du caucus conservateur « pour l’instant » Sous pression extrême, Amanda Simard persiste et signe Nous ne sommes pas dupes, Mme Mulroney Des centaines d’élèves francophones dans les rues contre Ford Le premier ministre Doug Ford change de ton envers les francophones Proposition de Ford: toujours «un recul» pour Boileau Doug Ford doit agir pour freiner la baisse de population francophone Caroline Mulroney assermentée ministre des Affaires francophones de l’Ontario Des francophones aimeraient être mieux représentés Les Franco-Ontariens ne sont pas perdants, selon l’ombudsman François Boileau ne compte pas accepter un poste au bureau de l’ombudsman Celebrating French culture and heritage benefits Ontario Crise linguistique: dix jours et dix moments Une ouverture saluée Services en français en Ontario : un symposium très attendu Université de l’Ontario français: les raisons obscures d’un refus Le passage de Franco-Ontariens à l’émission Tout le monde en parle crée de vives réactions Que va changer un ministère des Affaires francophones? La mobilisation des Franco-Ontariens en chiffres Globe editorial: Cutting Ontario’s francophone office is a case of big offence, small savings Amanda Simard poursuit la lutte au sein du Parti progressiste-conservateur La députée conservatrice Amanda Simard critique vertement son gouvernement Ontario : coupes dans les services aux francophones (analyse avec Chantal Hébert) Simard réfléchit, l’AFO lui demande de rester « A Snarky Explanation of What’s Going on With Doug Ford vs Franco-Ontarians »  Trop tard pour les Franco-Ontariens? Quand des médias étrangers et anglophones s’intéressent aux francophones en Ontario Doug Ford unveils his plans for Ontario, taking aim at the most vulnerable (N.B. Dans le vénérable Washington Post) Canada: l’Ontario renonce à une université en langue française, les francophones révoltés (N.B. Dans la publication française, « Libération ») Le recul calculé de Doug Ford François Boileau, à cœur ouvert dans la tempête La députée progressiste-conservatrice Amanda Simard continue d’appeler à la résistance des Franco-Ontariens...

Lire l'article

VIH : l’information permet de mieux vivre

Publié par le décembre 1, 2018 dans À la une, actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

VIH : l’information permet de mieux vivre

En cette Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, quoi dire de neuf qui pourrait éclairer la problématique, faire en sorte que les gens se protègent davantage et accroître la sensibilisation de manière à réduire la stigmatisation qui perdure ? Au Canada, pendant la dernière année, 6 personnes de plus ont contracté le VIH à chaque jour. C’est la plus grande augmentation depuis près d’une décennie. L’Ontario figure parmi les deux provinces, avec le Québec, ayant la plus grande proportion de nouveaux cas avec 881 personnes de plus vivant avec le VIH. Comment se fait-il? Plus de 9 000 personnes vivent présentement avec le VIH mais sans le savoir. Cela représente environ 14% des personnes séropositives. Comment se fait-il? Manque de sensibilisation, ignorance, stigmatisation… Le point commun, c’est l’information – soit son absence ou bien la présence d’information erronée. Donc, une grande partie de la solution repose dans le partage d’information fiable, notamment par un plus grand dialogue. Cela permet de briser l’isolement de personnes vulnérables qui pourraient avoir des comportements à risque (homosexuels, usagers de drogues, personnes originaires de pays où le VIH est endémique). De plus, le dialogue pourrait réduire la stigmatisation qui cause parfois du tort encore plus sévère que les conditions médicales accompagnant le virus. Personne ne cherche à être infecté. C’est accidentel ou suite à des comportements à risques. Avec davantage d’information, les gens pourraient mieux se protéger, d’une part  http://www.actionpositive.ca/guide-vih/prevention/ et ne pas contribuer, d’autre part, aux conditions qui encourage autant de personnes à prendre des risques et se rendent vulnérables au VIH. En d’autres mots, l’amélioration de la situation (réduction de la transmission et amélioration de la vie des personnes vivant avec le VIH) passe par une plus grande information auprès de la population. Il y a deux décennies, on disait que « l’ignorance tue » mais de nos jours, on pourrait plutôt dire que « l’information permet de mieux...

Lire l'article

Revue de presse d’octobre 2018

Publié par le novembre 2, 2018 dans À la une, actualités | Aucun commentaire

Revue de presse d’octobre 2018

Reflet Salvéo réalise une veille médiatique auprès des journaux de la province pour y dénicher des informations relatives aux services de santé en français, à la communauté francophone, au système de santé, à l’immigration francophone ainsi qu’aux affaires gouvernementales. Nous vous proposons chaque mois une panoplie d’articles pour vous tenir informés des réussites et des avancées au sein de la francophonie ontarienne mais également des défis auxquels font face les franco-ontariennes et les franco-ontariens.ces lorsqu’ils choisissent de se faire servir en français. Le Centre francophone de Toronto offrira des services en français aux nouveaux arrivants à l’aéroport Pearson Réfugiés LGBTQ+: une initiative francophone qui change des vies Plus de services fédéraux bilingues… en 2023 bulletin de nouvelles de Radio-Canada (info sur la carte santé est le premier item, à partir de 47 secondes après le début) Préférence linguistique des patients : la carte santé deviendrait intelligente ! La carte santé franco adoptée à l’unanimité Carte santé: les francophones seront identifiés La langue des patients pourrait-elle être indiquée sur la carte-santé? Les francophones identifiés sur leur carte Santé De l’hôpital au domicile : deux chambres de transition à CAH Centres d’Accueil Héritage ajoute un service vital au continuum de la santé Des mois d’attente pour consulter un psychologue dans le système public ontarien   Communauté francophone Des armoiries «franco-ontariennes», mais pourquoi? Uniformisation du drapeau franco-ontarien: l’AFO pointée du doigt L’AFO s’excuse auprès des familles des cocréateurs du drapeau franco-ontarien Nouveau campus de Boréal à Toronto: flou sur la cible de 2020 Le Collège Boréal dévoile son emplacement permanent à Toronto Nouveau campus de Boréal à Toronto: flou sur la cible de 2020 Vers une plus grande uniformité des drapeaux franco-ontariens Le grand défi de Carol Jolin Congrès de l’AFO: le thème de l’inclusivité gagne en importance Carol Jolin réélu président de l’AFO Les armoiries franco-ontariennes dévoilées Jagmeet Singh tente de séduire les Franco-Ontariens Mélanie Joly au congrès de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario John Tory prêt à chapeauter le comité consultatif francophone de Toronto Réactions aux propos de Denise Bombardier: des clichés de part et d’autre? Les propos de Denise Bombardier sur les francophones hors Québec font réagir Francophones hors Québec, « une culture de survivance », dit Denise Bombardier Le legs de Gaétan Gervais, figure de proue de l’Ontario français Mieux définir l’insécurité linguistique pour trouver des solutions Élections : 5 enjeux francophones à Toronto Wanda Plus TV: promouvoir la culture africaine Le changement dans la continuité pour la FARFO régionale La Maison lutte au quotidien pour aider les femmes et enfants victimes de violence Troisième rencontre de travail entre les organismes francophones du Grand Toronto Peu de francophones de Toronto se disent franco-ontariens L’AFO pour la santé des gens    Système de santé Cannabis légal et santé publique : sensibiliser les jeunes Changer les politiques de don de sang au Canada L’Ontario adopte une stratégie pour lutter contre les dépendances aux drogues Ontario to keep funding supervised drug consumption sites, health minister says OMA to tackle thorny issue of pay gaps between medical specialties Pharmacare is not a top health-care priority for Canadians, poll finds Last year’s flu vaccine wasn’t very effective. This year’s looks more promising Des changements au ministère de la Santé sèment l’inquiétude Ontario couple of 53 years separated by lack of long-term care beds There will be no such thing as painless national pharmacare Province is ‘exaggerating’ its offer, Ontario Medical Association says Ford government, OMA fail to reach negotiated settlement One solution to hallway medicine: outpatient hip-replacements Ontario increases hospital funding by $90M to address overcrowding Premier’s Council on Improving Health Care...

Lire l'article

Ça devrait être juste comme un rhume 

Publié par le octobre 10, 2018 dans À la une, actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

Ça devrait être juste comme un rhume 

« Ça devrait être juste comme un rhume » Ainsi, une amie a voulu me décrire comment elle trouve que l’on devrait percevoir et traiter les troubles reliés à la santé mentale. Par hasard, nous nous étions fixés un rendez-vous autour d’un déjeuner le 10 octobre, Journée mondiale de la santé mentale. Mon amie me suggérait qu’il nous arrivait, pratiquement à tous, d’éprouver des moments difficiles sur le plan de la santé mentale… tout comme de temps à autres, un rhume s’installe. Dans ces cas, les gens font preuve de compréhension et d’appui, offrent même des remèdes « de grand’mère » pour combattre le virus. La comparaison n’est certes pas parfaite mais cela me rappelle quelque-chose que j’ai déjà exprimé lors d’une entrevue avec les médias. La santé mentale, c’est quelque-chose que nous possédons tous. Parfois elle est bonne, parfois elle est compromise. L’important est d’y porter attention, de la soigner, de la rendre aussi forte que possible et d’en parler! Selon l’Agence de la santé publique du Canada, un Canadien sur trois souffrira d’une maladie mentale ou d’un trouble de consommation de substances au cours de sa vie. Pourtant, la stigmatisation demeure un obstacle qui empêche de nombreuses personnes de demander ou d’offrir de l’aide. Parler ouvertement de la santé mentale et offrir un environnement sûr et sans obstacles sont essentiels pour réduire la stigmatisation. Sur ce, je vous dis « À vos souhaits! » en anticipant la prochaine fois que vous pourriez avoir un « rhume » au niveau de la santé...

Lire l'article

Maladie d’Alzheimer, un problème en croissance

Publié par le septembre 20, 2018 dans actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

Maladie d’Alzheimer, un problème en croissance

Chaque jour, au Canada, 68 personnes de plus subissent les effets d’une maladie cognitive. Par « maladie cognitive », on veut dire un ensemble de troubles cérébraux dont la maladie d’Alzheimer. Déclin de la mémoire, perte de la capacité de raisonnement, défi de communication – toutes ces caractéristiques grugent progressivement les aptitudes à accomplir les activités quotidiennes, érigent des murs entre la personne atteinte et ses proches, réduisent la qualité de vie, posent des défis pour le système de santé et imposent des coûts importants. Mais vous êtes déjà 3 sur 4 lecteurs à savoir de quoi je parle. En effet, 3 Canadiens sur 4 connaissent une personne atteinte d’une maladie cognitive. Il y a deux ans, déjà 564 000 Canadiens étaient atteints d’une maladie cognitive mais dans 15 ans, à raison de 25 000 nouveaux cas par année, ce chiffre dépassera les 937 000! Les maladies cognitives coûtent 33 milliards de dollars par année à l’économie canadienne. D’ici 2040, ces coûts monteront en flèche pour atteindre 293 milliards de dollars par année. Mais il y a une bonne nouvelle! Si vous lisez ce billet de blogue, il y a de fortes chances que vous connaissez plus qu’une langue. Selon diverses recherches, le fait de connaître plus d’une langue améliore votre capacité de concentration et peut générer une « réserve cognitive » (ou réserve d’intelligence). Cela protège davantage le cerveau contre le début du déclin cognitif lié à l’âge. Ouf! Le 21 septembre est la 25ème Journée mondiale de la maladie d’Alzheimer. C’est l’occasion de porter son regard sur la maladie d’Alzheimer et des défis qui touchent les individus atteints et leurs familles. Chez Reflet Salvéo, notre regard se tourne particulièrement vers les fournisseurs de services afin de les encourager à prendre en compte la lentille francophone dans le développement de leur offre de services. La maladie d’Alzheimer est déjà assez pénible sans avoir à ajouter les frustrations de ne pas se faire servir, ni comprendre dans sa...

Lire l'article