blogue de Gilles

Interview avec CHOQ-FM

Publié par le août 9, 2019 dans Actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

Interview avec CHOQ-FM

Le directeur général de Reflet Salvéo Mr. Gilles Marchildon Notre directeur général, Gilles Marchildon, a récemment partagé nos défis et nos succès au cours de la dernière année lors d’un entretien diffusé sur les ondes de CHOQ-FM, la radio communautaire francophone du Grand Toronto. Cliquer ici pour...

Lire l'article

L’impact des réseaux sociaux sur la santé mentale : Que du mauvais ?

Publié par le juillet 31, 2019 dans blogue de Gilles | 1 commentaire

L’impact des réseaux sociaux sur la santé mentale : Que du mauvais ? Alexa Klein, étudiante travaillant à Reflet Salvéo cet été, nous partage les résultats de sa recherche. Compte tenu de la popularité des médias sociaux et de l’importance de la santé mentale, cet article tombe à point! Selon une étude britannique menée en 2017 par la Royal Society for Public Health (RSPH), plus de 90% des jeunes âgés entre 14 et 24 ans ont un compte sur au moins un des réseaux sociaux suivant : Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat ou YouTube. Selon la même étude, les taux d’insomnie et de troubles de santé mentale tels que la dépression et l’anxiété pour le même groupe d’âge ont augmentés d’environ 70% dans les 25 dernières années. Les médias sociaux semblent donc avoir un effet très néfaste sur la santé mentale de la nouvelle génération hyper-connectée, mais pourquoi ? Et est-ce qu’utiliser les médias sociaux peut avoir des effets positifs où que des effets négatifs ? Le caractère addictif des médias sociaux Les dirigeants des réseaux sont en partie à blâmer pour la dégradation de la santé mentale de leurs utilisateurs. Les plateformes telles que Facebook, Instagram, YouTube, Snapchat et Twitter sont conçues pour créer une expérience de consommation extrêmement addictive. Cette addiction est telle que dans une étude américaine effectuée par le psychologue Dr. Adam Alter en 2017, où il demandait à des jeunes du secondaire de faire un choix théorique entre voir leur téléphone intelligent se faire briser en morceaux ou se faire briser un os de la main, 46% ont répondus qu’ils préfèreraient se faire briser un os de la main plutôt que de voir leur téléphone se faire briser. Presque la moitié de ces jeunes étaient prêt à endurer de la souffrance physique pour rester connecter! Pourquoi ? Les médias sociaux éliminent les pauses naturelles dans notre consommation et ils créent de l’incertitude lié à l’approbation. Les pauses naturelles. Notre expérience des médias avant l’ère de médias sociaux était limitée. Notre expérience des médias est maintenant illimitée. Avant, quand il s’agissait de lire les nouvelles ou d’écouter une émission par exemple, notre expérience des médias avait une fin. Pour lire les nouvelles, on ouvrait le journal papier et on terminait la lecture à la dernière page. Pour écouter une émission, on ouvrait la télévision et on arrêtait d’écouter une fois l’émission terminée. Maintenant, ces pauses naturelles dans notre consommation médiatique qui agissaient comme signaux d’arrêts pour notre cerveau ont disparus. Lire les nouvelles sur Facebook ou Snapchat est une expérience sans limites grâce au défilement infini (« infinite scroll » en anglais) qui permet littéralement de lire sans fin. N’écouter qu’une seule émission ou vidéo sur YouTube ou Facebook, ou ne regarder qu’une seule « story » sur Instagram ou sur Snapchat est devenu presqu’impossible grâce à la lecture automatique. Dès qu’une vidéo ou une « story » se termine, une autre commence automatiquement. Il est donc peu surprenant que ces plateformes qui ont été créés pour nous garder river à nos écrans nous causent de graves troubles de sommeil qui eux, peuvent mener à toutes sortes d’autres problèmes liés à la santé mentale et physique. Les utilisateurs des réseaux sociaux devraient être informés de leur surconsommation. Les réseaux sociaux devraient être responsabilisés et aviser leurs utilisateurs des dangers résultant de passer autant d’heures sur leurs plateformes. C’est pourquoi les chercheurs qui ont effectué l’étude de la RSHP demandent au gouvernement britannique de forcer les réseaux sociaux à intégrer des « pop-ups » à leur plateformes pour notifier leurs utilisateurs de leur temps de consommation. D’autres,...

Lire l'article

Une période merveilleuse

Publié par le juin 28, 2019 dans blogue de Gilles | Aucun commentaire

Une période merveilleuse

Entre avril et juin 2019, Jean-Marie Kafuka Badiunda a complété un stage à Reflet Salvéo. Étudiant au Collège Boréal, Jean-Marie est inscrit au programme Relais – Navigateurs en santé pour faciliter l’intégration au marché du travail par des professionnels formés en santé à l’étranger. Nous lui avons demandé de livrer ses impressions de son stage. « Quand j’ai été accepté à Reflet Salvéo pour y passer mon stage, je débordais de joie tellement les enseignants et certains invités du Collège parlaient de cette entité. Au premier contact, j’ai tout de suite compris que j’y passerais une période merveilleuse. Il existait une ambiance quasi familiale entre les employés et ils faisaient montre d’un grand professionnalisme tant dans leur approche que dans leur prises de décision. J’ai alors découvert le vrai Reflet Salvéo et tout le grand travail qui se cache d’habitude derrière chaque production, chaque publication, chaque présence à un évènement. Mon passage à Reflet Salvéo m’a permis de participer aux rencontres et aux évènements organisés par les organismes partenaires dès ma seconde journée. Cette expérience m’a donné une première occasion de me mettre en condition et de rencontrer des personnes absolument formidables œuvrant pour  la promotion des soins en français. Par après, j’ai eu plusieurs occasions de rencontrer d’autres  hommes et femmes engagées dans la cause des francophones de l’Ontario. Le volume et la pertinence de l’information accumulée tout au long de mon stage constituent un outil indispensable pour la navigation dans le système de santé en Ontario et pour ceux et celles qui veulent se consacrer à la cause francophone. Je n’ai vraiment pas vu le temps passer. L’interaction avec ces personnes m’a été d’une grande utilité. J’ai pu rencontrer au cours des sorties et des activités des autres associations partenaires et approfondir ainsi mes connaissances sur leurs activités. En visitant  le site de Reflet Salvéo pour la première fois, j’étais agréablement surpris par la quantité d’information que j’y ai trouvée. Heureusement que j’emporte avec moi le www.refletsalveo.ca au bout des doigts, c’est une mine d’or. Je voudrais ici remercier tous les membres de l’équipe pour leur disponibilité, l’abnégation et tout ce que vous avez fait pour rendre mon passage chez vous bénéfique et très instructif pour moi.  Je vous remercie pour les conditions de travail et le climat dans lequel vous m’aviez placé pour ce faire. Au point où cette phase de l’installation et de la promotion de l’offre des services en français est rendue, tant que l’idéal ne sera pas atteint, il n’y aura pas de répit pour les hommes et les femmes de bonne volonté. Et vous, l’équipe de Reflet Salvéo, vous êtes ces hommes et ces femmes de bonne volonté. »   Jean-Marie...

Lire l'article

Revue de presse avril 2019

Publié par le avril 30, 2019 dans Actualités, blogue de Gilles, Reflet Salvéo dans les médias | Aucun commentaire

Revue de presse avril 2019

  Dans les médias : avril 2019   Reflet Salvéo réalise une veille médiatique auprès des journaux de la province pour y dénicher des informations relatives aux services de santé en français, à la communauté francophone, au système de santé, à l’immigration francophone ainsi qu’aux affaires gouvernementales. Nous vous proposons chaque mois une panoplie d’articles pour vous tenir informés des réussites et des avancées au sein de la francophonie ontarienne mais également des défis auxquels font face les Franco-ontariennes et les Franco-ontariens lorsqu’ils choisissent de se faire servir en français. Services de santé en français La santé en français, une question de sécurité Services psychologiques en Ontario : des besoins criants dans les régions éloignées L’AFO demande des améliorations à la réforme en santé Réforme du système de santé : des organismes signalent les risques pour les francophones Réforme en santé: des failles pour les francophones, selon Boileau Commissariat aux services en français : l’ombudsman ne sait toujours pas si des postes seront abolis Communauté francophone La Maison d’hébergement pour femmes francophones fête ses 10 ans dans l’incertitude <ahref= »https://l-express.ca/attirer-des-immigrants-francophones-hors-quebec-une-utopie/ »>Attirer des immigrants francophones hors Québec: une utopie? La Passerelle pas transparente? «C’est permis» L’aéroport Pearson encore grondé pour les services en français Léonie Tchatat sort de son silence sur les ondes de Radio-Canada « La communauté francophone m’a dénigrée », affirme Léonie Tchatat « Je n’ai rien à me reprocher » : Léonie Tchatat dit avoir utilisé la Charité Léo pour financer La Passerelle-I.D.É Ontario: les revers du fait français sous Doug Ford Université de l’Ontario français: de nouvelles options de financement possibles Modernisation de la Loi sur les langues officielles : vers un accès égal à la justice L’organisme caritatif de Léonie Tchatat n’a fait aucune dépense de charité en trois ans Avis de diffamation de La Passerelle contre le Toronto Star La Passerelle-I.D.É. annonce une poursuite en justice contre le Toronto Star Analyse du rapport du Commissaire aux services en français « J’ai offert ma démission lorsque le gouvernement est arrivé », avoue François Boileau François Boileau présente son dernier rapport L’ultime rapport du commissaire Boileau Un rapport-testament pour François Boileau Le commissaire aux services en français François Boileau se vide le cœur dans son dernier rapport Services en français : des organismes inquiets après le dernier rapport de François Boileau Des signaux défavorables pour l’Université de l’Ontario français Un 12e et dernier rapport annuel pour François Boileau Ontario Budget 2019 Will Leave Health-Care System Billions Of Dollars Short Coupes à l’aide juridique : craintes de conséquences disproportionnées pour les francophones La Passerelle : « Pourquoi j’ai démissionné » – Zaera Atchia Le français progresse, mais… Budget provincial : des réponses aux francophones à côté de la plaque? Budget : les six clés pour les Franco-Ontariens Encore beaucoup de questions sur l’impact du budget sur les francophones La francophonie absente du budget de l’Ontario Les Franco-Ontariens accueillent le premier budget Ford avec prudence Budget 2019 : Encore beaucoup d’incertitude pour les Franco-Ontariens Programmes bidon: les ministères réexaminent leurs subventions à La Passerelle Ouverture du centre de services francophones à l’aéroport Pearson Après le fédéral, la province lance une enquête sur La Passerelle-I.D.É. La Passerelle : l’Ontario lance un examen des dépenses Le fédéral encore prêt à financer la résistance franco-ontarienne Pas de juriste ni de relationniste dans l’unité francophone de l’Ombudsman Que contiendra le budget de l’Ontario pour les francophones? Toronto agency in hot water over ticket misuse and anti-prostitution scheme told by province to take ‘immediate action’ La Passerelle I.D.É : de nouvelles révélations du Star La Passerelle-I.D.É. nie avoir créé un programme d’aide « fictif » pour prostituées Une communauté francophone...

Lire l'article

Les signes avant-coureurs du changement

Publié par le février 15, 2019 dans À la une, Actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

Les signes avant-coureurs du changement

Les signes avant-coureurs du changement Les changements structurels anticipés dans le domaine de la santé font couler beaucoup d’encre ces derniers jours notamment après la publication en ce sens de l’ébauche d’un projet de loi et de notes de présentation de hauts fonctionnaires. Entre autres, il serait question de créer une « super agence » provinciale qui engloberait un certain nombre d’agences existantes, dont possiblement les 14 Réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS). Évidemment, un tel changement aurait un impact déterminant sur le mandat et le travail des entités de planification des services de santé en français comme Reflet Salvéo. Il est encourageant de constater que le rapport du Conseil du Premier ministre présidé par le Dr Devlin Rueben ainsi que l’ébauche du projet de loi font référence tous les deux de manière explicite aux francophones et, dans le cas de l’ébauche du projet de loi, les entités de planification. Je suis heureux de voir que le gouvernement reconnaît les défis particuliers des francophones quant à l’accès aux services de santé. Jusqu’à présent, nous avons travaillé en partenariat avec les RLISS avec qui nous avons développé des relations de collaboration très étroites et positives. Peu importe les changements structurels possibles dans le système de santé, l’important est de s’assurer que la communauté francophone puisse avoir son mot à dire dans les décisions touchant les services de santé et les défis reliés à l’accès. Le meilleur moyen pour ce faire, c’est par le biais d’organismes gérés par et pour les francophones, comme c’est le cas des entités présentement. Le modèle des entités a fait ses preuves durant les 8 dernières années. Il fonctionne à son meilleur lorsque les rôles des différents acteurs sont clairement indiqués dans la législation. Afin d’optimiser davantage le travail de conseil auprès du système de santé en matière des services en français, il devient primordial de renforcer les ressources nécessaires. Reflet Salvéo, à l’instar des autres entités de planification, attend avec enthousiasme les prochaines nouvelles et reste engagée à poursuivre sa collaboration avec les différentes parties prenantes pour mieux répondre aux besoins des francophones. –...

Lire l'article