Foire aux questions

Foire aux questions

Qu’est-ce qu’une entité de planification des services de santé en français?

Une entité de planification est un organisme nommé par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée (MSSLD) pour engager la communauté francophone sur ses besoins et ses priorités afin de faire des recommandations aux réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) sur toutes les questions de santé qui touchent la communauté francophone d’une région donnée.
L’organisation nommée peut entreprendre d’autres mandats dans le domaine de la santé. Il peut se voir confier des missions, et peut demander et recevoir des fonds de différents bailleurs.

Combien d’entités de planification des services de santé en français existe-t-il?

Le ministère a désigné six (6) entités. Chaque entité a le mandat de conseiller deux ou trois RLISS.

Comment sont financées les entités de planification ?

Les entités sont financées par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée. L’argent transite par l’intermédiaire des réseaux locaux d’intégration des services de santé (RLISS) responsables. Les entités de planification et les RLISS concluent des ententes d’imputabilité qui guident leur travail et déterminent les activités qui seront financées. Les financements sont renouvelés tous les 5 ans.

Qu’est-ce qu’un RLISS ?

Un RLISS est un Réseau Local d’Intégration des Services de Santé. Un RLISS a la responsabilité de planifier, coordonner et financer les services de santé pour l’ensemble de la population d’une zone géographique donnée. Il existe 14 RLISS en Ontario.
Reflet Salvéo travaille avec trois d’entre eux : RLISS du Centre-Ouest, RLISS du Toronto-Centre et RLISS de Mississauga-Halton.
Les entités, pour leur part, se concentrent sur la population francophone. Les entités font des recommandations aux RLISS dans la planification des services de santé en français. Chaque RLISS demeure responsable du financement des services de santé.
lhin-toronto-central-west
lhin-toronto-centre

lhin-miss-halt

Pourquoi le travail des entités est indispensable ?

Chaque réseau local d’intégration des services de santé (RLISS) a la responsabilité de s’assurer non seulement que des services de santé en français sont disponibles dans sa région, mais aussi que les besoins des francophones sont pris en considération dans la planification du système de santé local.
Les entités de planification des services de santé en français aident les RLISS à identifier les besoins de la communauté et planifier les services en français.

Reflet Salvéo : pourquoi ce nom ?

Salvéo est un néologisme inspiré de la déclinaison du mot latin Salvus, qui signifie « sain, sauf, en bonne santé ». L’accent a été ajouté pour franciser le nom.
« Reflet » exprime notre volonté de refléter les besoins de la communauté. En fait, cela va même au-delà. Nous voulons être le miroir de la communauté francophone, afin d’être au plus près de ses préoccupations.

Quels types de recommandations Reflet Salvéo émet ?

Reflet Salvéo émet régulièrement des rapports de recommandations aux trois RLISS avec lesquels nous travaillons. Ces recommandations visent à améliorer les services de santé pour la population francophone du grand Toronto. Ces recommandations, depuis deux ans, sont les plus ciblées possibles.
Nous pouvons retenir trois catégories de recommandations.
  1. Nous recommandons le développement et la mise en œuvre d’une approche appropriée à la situation des francophones de notre territoire (comme par exemple la généralisation de l’offre active des services de santé en français);
  2. L’améliorations à des services existants (par exemple, inclusion d’une lentille francophone/service en français au service TeleCheck pour les personnes à domicile qui utilisent cet outil technologique pour obtenir leur suivi médical)
  3. La mise en place de nouvelles idées/initiatives ou projets pour répondre à des besoins que nous avons identifiés dans la communauté (par exemple, proposer établissement d’une table pour étudier la mise en place d’une formation sur les « espaces positifs » pour les personnes LGBTQ dans les organismes francophones du Grand Toronto qui offrent des services de santé.)

Qu’est-ce qu’un organisme désigné ?

La désignation est la reconnaissance légale, par le gouvernement de l’Ontario, de la compétence d’un organisme à offrir des services en français. Les organismes désignés sont tenus d’offrir des services en français au même titre que les ministères.
Pour être désigné, un organisme doit remplir les conditions suivantes :
    • offrir de manière permanente des services en français de qualité ;
    • garantir l’accessibilité de ses services en français ;
    • avoir des francophones au conseil d’administration et dans la direction de l’organisme ;
    • développer une politique écrite de services en français adoptée par le conseil d’administration et définissant les responsabilités de l’organisme en matière de services en français.

 

Qu’est-ce qu’un organisme identifié ?

Les organismes offrant des services publics peuvent être identifiés par le ministère de la Santé et des Soins de longue durée et les réseaux locaux d’intégration des services de santé pour obtenir la désignation. Ces organismes ont l’obligation d’assurer des appuis minimaux, tels que des services d’interprétation et de formation en matière de compétences culturelles à leurs employés, afin de garantir la qualité des services rendus. Un organisme identifié est un organisme qui est en route vers une désignation éventuelle.

Pourquoi est-ce important de demander ses services en français, même quand on a un bon niveau d’anglais ?

L’accès à des services de santé dans sa langue maternelle est un élément qui peut être déterminant pour améliorer les conditions de santé d’un patient et l’inciter à mieux se prendre en charge. De nombreuses études confirment l’importance de la langue pour l’efficacité des soins et de la prévention.
La recherche démontre que l’offre des services de santé dans une langue autre que la langue maternelle est un obstacle au maintien et à l’amélioration de l’état de santé des communautés minoritaires.
Lorsque les services de santé ne sont pas disponibles dans la langue maternelle des patients, les temps de consultation sont plus longs, les tests médicaux plus nombreux, la probabilité d’erreurs de diagnostic et de traitements plus grande, et il y a plus de chances que le patient ne respecte pas son traitement.

Que dit la législation sur mon droit à avoir des services en français ?

La loi sur les services en français (L.R.O. 1990, CHAPITRE F.32) dispose de la prestation et du droit aux services en français en Ontario. Elle dispose notamment que le gouvernement de l’Ontario est responsable de l’offre de services en français.
Elle dispose également du droit de s’exprimer dans l’une ou l’autre des langues officielles au cours des débats parlementaires.
La loi garantit le droit de s’adresser en français à une administration provinciale, et à recevoir des services dans cette langue, dans une des 26 régions désignées.
Sur le territoire que nous desservons, seules les cités de Toronto, Mississauga et Brampton sont désignées. Oakville, Orangeville, Caledon ou Shelburne ne sont pas situées dans des régions désignées, ce qui ne signifie pas que des services en français n’y sont pas disponibles.
À noter que lors dans son dernier rapport annuel, le commissaire aux services en français de l’Ontario a demandé à ce que l’Ontario soit une seule région désignée.