Sondage sur les francophones d’Etobicoke

Seuls 2 francophones sur 3 ont un médecin de famille. Moins d’1 sur 4 peut communiquer en français avec son médecin.

Les francophones d’Étobicoke, une population délaissée ?

Reflet Salvéo a mandaté l’Auberge Francophone, un organisme communautaire implanté dans la communauté francophone d’Étobicoke, pour réaliser un sondage auprès de cette population. Ce partenariat a permis de gagner en efficacité tout en renforçant les capacités d’un organisme indispensable au tissu social de la communauté d’Étobicoke.

L’Auberge francophone a employé un consultant qui a relevé des données brutes, que Reflet Salvéo a ensuite analysées. Ces données sont sans appel. Elles montrent qu’en ce qui concerne la santé :
 
  • Les francophones sont moins bien servis que le reste de la population de la région d’Etobicoke/Rexdale  en ce qui concerne les soins.
  • Les francophones sont beaucoup moins bien informés que le reste de la population.
  • Plus d’un quart des répondants ont vu leur santé se dégrader depuis leur arrivée en Ontario, ce qui, sans être surprenant au vu des statistiques nationales et provinciales, doit nous interpeller.
 
Cette consultation a aussi permis de mettre en lumière le fait que la grande majorité des francophones de la région préférerait avoir accès à des services de santé en français, tandis que seuls 15% d’entre eux ont actuellement un médecin de famille avec lequel ils peuvent communiquer en français.
 
Dans son rapport, Reflet Salvéo présentent également des pistes de solutions pour améliorer la situation de cette communauté, notamment en s’appuyant sur les centres de soins  déjà présents dans la zone de l’étude qui pourraient accueillir des services en français.
Vous pouvez accéder à la version PDF du rapport ici.
 Ou le consulter ci-dessous.