VIH : l’information permet de mieux vivre

Publié par le décembre 1, 2018 dans À la une, actualités, blogue de Gilles | Aucun commentaire

En cette Journée mondiale de lutte contre le VIH/SIDA, quoi dire de neuf qui pourrait éclairer la problématique, faire en sorte que les gens se protègent davantage et accroître la sensibilisation de manière à réduire la stigmatisation qui perdure ?

Au Canada, pendant la dernière année, 6 personnes de plus ont contracté le VIH à chaque jour. C’est la plus grande augmentation depuis près d’une décennie. L’Ontario figure parmi les deux provinces, avec le Québec, ayant la plus grande proportion de nouveaux cas avec 881 personnes de plus vivant avec le VIH. Comment se fait-il?

Plus de 9 000 personnes vivent présentement avec le VIH mais sans le savoir. Cela représente environ 14% des personnes séropositives. Comment se fait-il?

Manque de sensibilisation, ignorance, stigmatisation… Le point commun, c’est l’information – soit son absence ou bien la présence d’information erronée.

Donc, une grande partie de la solution repose dans le partage d’information fiable, notamment par un plus grand dialogue. Cela permet de briser l’isolement de personnes vulnérables qui pourraient avoir des comportements à risque (homosexuels, usagers de drogues, personnes originaires de pays où le VIH est endémique). De plus, le dialogue pourrait réduire la stigmatisation qui cause parfois du tort encore plus sévère que les conditions médicales accompagnant le virus.

Personne ne cherche à être infecté. C’est accidentel ou suite à des comportements à risques. Avec davantage d’information, les gens pourraient mieux se protéger, d’une part  http://www.actionpositive.ca/guide-vih/prevention/ et ne pas contribuer, d’autre part, aux conditions qui encourage autant de personnes à prendre des risques et se rendent vulnérables au VIH.

En d’autres mots, l’amélioration de la situation (réduction de la transmission et amélioration de la vie des personnes vivant avec le VIH) passe par une plus grande information auprès de la population. Il y a deux décennies, on disait que « l’ignorance tue » mais de nos jours, on pourrait plutôt dire que « l’information permet de mieux vivre. »

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *